Une traduction ?



Accueil Résultats Demande sociale
PDF Imprimer Envoyer

Demande sociale

Tâche n°3 : Observatoire de la nuisance et du risque vectoriel et incitation à des démarches participatives

Objectifs :

  • Pallier au caractère épars et localisé de l'état des savoirs en Sciences Humaines et Sociales (SHS) relatif au rapport « moustique et démoustication » des populations locales.
  • Définir un protocole transférable et reconductible et réaliser le premier volet d'un suivi sociologique longitudinal.
  • Fournir des éléments d'aides à la décision et adaptation des supports de communication.

 

Méthodes et moyens

  • Couvrir les territoires colonisés par Aedes albopictus et Aedes aegypti.
  • Prendre en compte l'interconnexion des différentes problématiques sous-jacentes au rapport « moustique et démoustication » : Environnement/santé/territoire.
  • Réaliser la première étape d'un protocole de suivi longitudinal en vue de la mise en place d'un observatoire sociologique du rapport « moustique et démoustication » en Métropole et dans les DFA.
  • Formuler des recommandations en vue d'intégrer les connaissances sociologiques du rapport au moustique et à la démoustication aux politiques de communication et de sensibilisation du public menées dans le cadre de la Lutte AntiVectorielle (LAV).


La méthodologie utilisée par le prestataire est basée sur un travail préparatoire, ou phase dite qualitative (préalable indispensable avant toute application de terrain), qui a abouti à la définition d’un protocole d’enquête adapté au territoire. Il tient compte, notamment, de ses facteurs structurels et conjoncturels, pour l’ajustement d’une grille de questionnaire articulée autour de la problématique ainsi qu’à la définition d’un échantillonnage, en corrélation avec les principes élémentaires de la statistique (critères de définition et délimitation de la population de référence).

Le prestataire, avec l’appui des partenaires, a produit une synthèse des résultats de l’ensemble des enquêtes menées durant le projet. Il a, par ailleurs, mis en exergue  les freins et leviers en faveur de démarches participatives, assorties de préconisations pour la mise en place d’un observatoire sociologique de la nuisance (proposition d’un protocole de suivi sociologique diachronique).