Une traduction ?



Accueil Les partenaires
Les partenaires du projet


Les partenaires du projet "IMCM", retenu au titre du programme européen LIFE +, sont issus de l'agence nationale pour la démoustication et la gestion des espaces naturels démoustiqués (ADEGE), association loi-1901. A ce jour, l’ADEGE regroupe deux ententes interdépartementales françaises, 4 conseils généraux (deux de métropole, deux d’outre-mer) et une intercommunalité, soit au total 19 collectivités territoriales, auxquelles est associé un regroupement de collectivités espagnol (le CODE, en Catalogne sud).




Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée)

Création : 1958  
Collectivités administratrices : Conseils généraux de l’Hérault, des Pyrénées-Orientales, de l’Aude, du Gard, des Bouches-du-Rhône, Conseil régional du Languedoc-Roussillon.
Missions :

  • Démoustication (contrôle de la nuisance).
  • Contrôle d’autres nuisances biologiques (chironomes, ragondins...).
  • Génie civil de l’environnement :

♦ protection du littoral (restauration des cordons dunaires, suivi, entretien).
♦ gestion en zones humides, suivis écologiques.

Zone d’action : 217 communes (de Marseille à l’Espagne).
Superficie traitements cumulés (démoustication) :


♦ rural : 35 000 hectares.
♦ urbain : 90 000 gîtes.

Effectifs : 158 agents.
Budget : 8 millions € (conseils généraux et communes : 75 % ;
Région Languedoc-Roussillon : 25 %).

(http://www.eid-med.org)

Entente interdépartementale pour la démoustication Rhône-Alpes
(EID Rhône-Alpes)

Création : 1966  
Collectivités administratrices : Conseils généraux de l’Ain, de l’Isère, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie.
Missions :

  • Gestion des nuisances des moustiques.
  • Protection des populations.
  • Protection et gestion des zones humides.

 

Zone d’action : 228 communes.
Superficie traitements cumulés (démoustication) :

♦ rural : 15 000 ha.

Effectifs : 48 agents permanents, 20 contractuels.
Budget : 2,7 millions €.

(www.eid-rhonealpes.com)

Conseil général de la Martinique
Centre de démoustication

Création : 1968 (action Etat : vecteurs) - 1990 (action Conseil général : nuisants).
Collectivités administratrices : Conseil général de la Martinique - Partenariat de l’Etat (Direction de la Santé et du Développement Social-DSDS).
Missions :

  • Lutte contre les vecteurs des maladies.
  • Lutte contre les moustiques de nuisance.


Zone d’action : tout le département de la Martinique.
Superficie traitements cumulés (démoustication) :

♦ 150 gros gîtes suivis.
♦ 6 758 contrôles effectués.
♦ 1 386 plaintes traitées.
♦ 512 interventions autour des cas de dengue.

Effectifs : 46 agents (16 Conseil général-30 Etat).
Budget : 0, 8 million €.

(http://www.cg972.fr/)

Conseil général de la Guyane
Service de démoustication

Création : 1947  
Collectivités administratrices : Conseil général de la Guyane.
Missions :

  • Lutte contre les moustiques vecteurs de maladies (dengue, fièvre jaune, paludisme, …).
  • Lutte contre les moustiques nuisants.
  • Investigations entomologiques et épidémiologiques autour des cas de maladies vectorielles.
  • Education sanitaire, communication, prévention.
  • Appui technique, partenariats techniques et d’experts au niveau institutionnel, associatif et pédagogique.

Zone d’action : L’ensemble de la Guyane soit 22 communes avec 3 pôles de peuplement ayant une forte densité en population et des communes étendues, souvent très difficiles d’accès.
Superficie traitements cumulés (démoustication) :

♦ 81 189 maisons visitées.
♦ 468 marais/marécages contrôlés.
♦ 1 860 plaintes traitées.

Effectifs : 149 agents dont 117 agents de terrain.
Budget : 5 millions €.

(http://www.cg973.fr/)

Conseil général de la Corse-du-Sud
Service de lutte  anti-vectorielle et démoustication

Création : 2007  
Collectivités administratrices : Conseil général de la Corse-du-Sud.
Missions :

  • Lutte anti-vectorielle.
  • Lutte anti-nuisance.

Zone d’action : 124 communes.
Superficie traitements cumulés (démoustication) :

♦ rural : 1500 ha.
♦ urbain : 20 gîtes Aedes albopictus et environ 200 pièges.

Effectifs : 29 agents permanents, 10 temporaires.
Budget : 1,6 million € approximativement.

(http://www.cg-corsedusud.fr/)